International : un premier sommet intercoréen depuis plus de 10 ans

Kim Jong-un a rencontré le Président sud-coréen Moon Jae-in, sur la ligne de démarcation militaire entre les deux pays. C'est le premier dirigeant du Nord à fouler le sol du Sud en 65 ans de conflit.
Par Ralph Bechani - NP
Publié le 27 avril 2018 à 7:12 Modifié le 29 avril 2018 à 9:57

Partager Facebook Twitter

 

La poignée de main est historique. Ce vendredi matin, Kim Jong-un a rencontré le Président sud-coréen Moon Jae-in, sur la ligne de démarcation militaire entre les deux Corées. C'est le premier dirigeant du Nord à fouler le sol du Sud en 65 ans de conflit.

La rencontre avait lieu à Panmunjom, "village de la trêve" qui est situé sur la frontière commune. Les deux dirigeants ont échangé une poignée de main à hauteur de la zone démilitarisée qui sépare les deux pays. Puis, le leader nord-coréen a passé pour la première fois la ligne de démarcation, à 09h29 heure locale.

Concrètement, aucun dirigeant nord-coréen n'avait ainsi traversé la frontière. C'est donc la tenue d'un troisième sommet intercoréen, après ceux de 2000 et de 2007, qui aura eu raison des tensions sur fond de menace de guerre nucléaire.

Les deux Corées sont d'ailleurs toujours en état de guerre depuis l'armistice de 1953.

Signe fort d'un apaisement pour le moins inattendu, à son arrivée à la "Maison de la paix", ce matin, Kim Jong-un a écrit dans un livre, "une nouvelle histoire débute maintenant, une ère de paix".

Et d'ajouter, quelques minutes plus tard lors de l'ouverture du sommet intercoréen "je suis venu ici déterminé à donner un signal de départ, au seuil d'une histoire nouvelle".

Le sommet entre les deux Corées doit porter essentiellement sur la dénucléarisation ainsi que la recherche d'une paix définitive "que sur quoi que ce soit d'autre", selon les mots du Secrétaire général de la présidence sud-coréenne, Im Jong-seok, hier, lors d'une conférence de presse.

DERNIÈRE MINUTE 

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a déclaré, samedi 28 avril, lors du sommet avec le Président sud-coréen Moon Jae-in que Pyongyang allait procéder publiquement au mois de mai à "la fermeture" de son site nucléaire.

Vendredi, déjà, la dictature a promis "la suspension" de ses essais nucléaires et balistiques.

Le Président américain Donald Trump a, lui, confirmé ce samedi lors d'un déplacement dans l'Etat du Michigan que le sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un aurait lieu "dans les 3 ou 4 prochaines semaines".

S'agissant d'un espoir de paix, les deux dirigeants coréens annoncent clairement qu'ils s'engagent "solennellement devant les 80 millions de Coréens et le monde entier qu’il n’y aura plus de guerre sur la péninsule coréenne et qu’en conséquence une nouvelle ère de paix a commencé", selon la déclaration officielle qui a été publiée à l’issue de cette rencontre historique à la "Maison de la paix".

Newest

Ralph Bechani

Journaliste


2018 © NP | Crédit photo : Kyodo/MAXPPP



Suivez-nous

  ico twit ico face Google LogoLinkedin



Podcasts

Podcasts


Le Fil Info


Photos

Maxppp


Newsletter


Web & Mobile

StudioNewsTransparent