Afghanistan : au moins 9 journalistes tués dans un attentat à Kaboul

L'Agence France Presse annonce ce matin sur Twitter qu'un de ses photographes a été tué dans une explosion dans la capitale afghane, Kaboul. Ce lundi, une double attaque a fait plusieurs morts.
Par Ralph Bechani - NP
Publié le 30 avril 2018 à 8:11 Modifié le 30 avril 2018 à 16:23

Partager Facebook Twitter

 

Il y a plusieurs morts, dont un journaliste de l'Agence France Presse, après deux explosions ce matin dans la capitale afghane, Kaboul. Selon le bilan des autorités locales, plus de 20 personnes sont mortes et 25 autres ont été blessées.

Pas de revendication, mais les "Taliban" afghans avaient annoncé il y a quelques jours le début de leur "traditionnelle" offensive de printemps.

La première explosion a eu lieu dans le quartier de Shashdarak, près des bâtiments des services de renseignement afghans (NDS) tandis que la seconde a soufflé le quartier du ministère du Logement, en pleine heure de pointe.

Il y a une semaine, déjà, un attentat suicide dans un centre d'enregistrement électoral de la capitale afghane avait fait au moins 60 morts, selon un bilan qui est toujours provisoire.

Les journalistes ciblent de tous les maux

L'AFP annonce, elle, ce matin qu'un de ses photographes a été tué dans cette explosion. Notre confrère couvrait la première attaque quand il a trouvé le mort dans la seconde. Il s'agit du journaliste Shah Marai, selon l'Agence France Presse sur son compte Twitter.

Trois autres journalistes ont également été tués dans ce double attentat. 

Selon l'association Reporters sans frontières, en 2017, "65 journalistes ont été tués dans le monde" (...) et "26 d’entre eux ont perdu la vie dans l’exercice de leurs fonctions, victimes collatérales d’un contexte meurtrier" (bombardement, attentat…).

RSF précise que "39 autres ont été assassinés, sciemment visés, au motif que leurs enquêtes dérangeaient les intérêts de telles ou telles autorités politiques, économiques ou groupes mafieux". 

En revanche, ce dernier bilan en date de l'ONG montre "une baisse relative (-18%) du nombre de journalistes tués par rapport à l’an dernier (79)".

DERNIÈRES MINUTES

Selon RSF, dans un communiqué, "au moins 9 journalistes ont été tués et 6 autres gravement blessés lors d'un double attentat à Kaboul, ce lundi 30 avril. Le second attentat visait sciemment la presse, selon l'association.

Il a été revendiqué par "Daesh", l'Etat Islamique (EI), via un communiqué. Dans un premier temps, les autorités locales avaient pointé du doigt les "Taliban" dans un contexte de menaces islamistes tous azimuts.

Reporters sans frontières réclame ainsi au gouvernement afghan plus de protection pour les journalistes qui couvrent sur place la guerre contre le terrorisme islamiste.

Christophe Deloire, secrétaire général de RSF annonce avoir saisi "formellement" le secrétaire général des Nations unies.

Le leader français du mouvement de défense des journalistes à travers le monde ne cache pas sa colère et exige que l'ONU envoie un signal fort à la communauté internationale et aux protagonistes locaux, en nommant un "représentant général" pour la protection des journalistes.

Newest

Ralph Bechani

Journaliste


2018 © NP | Crédit photo : HEDAYATULLAH AMID / EPA / Newscom / MaxPPP



Suivez-nous

  ico twit ico face Google LogoLinkedin



Podcasts

Podcasts


Le Fil Info


Photos

Maxppp


Newsletter


Web & Mobile

StudioNewsTransparent