Soldes : vers une durée réduite à quatre semaines dès janvier 2019

Réduire la période des soldes d'hiver et d'été de six à quatre semaines. C'est ce qu'a annoncé la secrétaire d'Etat à l'Economie, Delphine Gény-Stephann. Ce changement interviendrait en 2019.
Par Sabrina Alouache - NP
Publié le 10 janvier 2018 à 12:41 Modifié le 3 février 2018 à 17:52

Partager Facebook Twitter

 

Véritable rendez-vous des fashionistas, les soldes d'hiver débutent ce mercredi 10 janvier et doivent durer jusqu'au 20 février inclus. Six semaines de bonnes affaires qui attirent, cependant, de moins en moins de clients chaque année. Fort de ce constat, le gouvernement propose de réduire la période à quatre semaines à compter de janvier 2019.

"Nous allons proposer (...) une réduction des deux périodes - été et hiver - de six à quatre semaines", a annoncé la secrétaire d'Etat à l'Economie Delphine Gény-Stephann dans un entretien publié ce mardi soir dans le journal Le Parisien. "Ce serait pour une mise en place en 2019, vraisemblablement pour les soldes de janvier prochain. Cela laisse le temps aux professionnels de se préparer", a-t-elle ajouté.

Cette proposition serait intégrée au projet de loi dit "Pacte", qui sera présenté au printemps prochain par Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie.

Pour lancer officiellement les soldes d'hiver, la secrétaire d'Etat a choisi pour la première fois, de le faire en province, et non à Paris. Elle s'est rendue ce matin dans plusieurs boutiques à Orléans, un "signe fort" apprécié par les professionnels du textile. "Il s'agit d'un déplacement historique, qui est pour nous un signe fort envoyé aux commerces indépendants et de province, dans un contexte de revitalisation nécessaire des centres-villes", a déclaré à l'AFP le président de la Fédération nationale de l'Habillement (FNH), Bernard Morvan.

La date du début des soldes reste inchangée, à savoir le 2e mercredi de janvier et le 4e mercredi de juin

Black Friday à la française au printemps

Les professionnels du secteur ont fait des propositions pour donner un coup de boost à leur vente. "Elles sont du domaine de la concertation avec les acteurs privés", explique Delphine Gény-Stéphann, "comme par exemple l'instauration d'une période courte de promotion au niveau national, qui pourrait ressembler à un "Black Friday à la française, "quelques jours d'action commerciale pour susciter l'intérêt du consommateur dans les magasins."

Newest

Sabrina Alouache

Journaliste


2018 © NP | Crédit photo : PHOTOPQR/LA NOUVELLE REPUBLIQUE/MAXPPP



Suivez-nous

  ico twit ico face Google LogoLinkedin



Podcasts

Podcasts


Le Fil Info


Photos

Maxppp


Newsletter


Web & Mobile

Bigstakes